Afflux de Sizerins

Par Willy Maillard

Un afflux sans précédent de sizerins a lieu depuis le début de l’hiver en France, décelé dans notre département depuis quelques semaines. Étant donné la complexité de différencier les différentes espèces, nous vous présentons quelques éléments.
Tout d’abord, il faut savoir que le Sizerin flammé a été récemment « splitté » (c’est-à-dire qu’au sein d’une même espèce, les sous-espèces sont désormais considérées comme des espèces à part entière) en deux espèces (Jiguet & la CAF, 2004) :
– le Sizerin flammé, aussi appelé Sizerin flammé boréal (Acanthis flammea) ;
– le Sizerin cabaret (Acanthis cabaret), il y a peu considéré comme une sous-espèce.
C’est cette dernière espèce qui se reproduit en France.

Afin de permettre une identification fiable sur le terrain, différents éléments sont à prendre en considération, et uniquement un faisceau de critères, car dans la plupart des cas, un seul critère n’est pas suffisant. Il faut donc bien détailler les oiseaux et regarder la taille de l’oiseau, son bec, sa coloration générale (chaude ou froide), la couleur des barres alaires, les flancs, le croupion (marqué ou pâle)…
Les documents ci-après vous aideront dans la détermination.
Maintenant, à vos boulaies / bétulaies préférées !

sizerinshornemanniexilipesetcchallengeseries

sizerinsflammeacabaretchallengeseries

Sizerin cabaret vs flammé

Bibliographie

Jiguet F., 2004. En direct de la CAF. Décisions récentes prises par la Commission de l’Avifaune Française. Ornithos 11-5 : 230-245.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s