Une nouvelle espèce de mammifère en Loire-Atlantique : la Taupe d’Aquitaine – Appel à contribution

Bien que très largement présente et abondante en Europe, de l’Espagne à la Russie, la Taupe d’Europe avait été relativement peu étudiée. Sur la base d’analyses génétiques et morphologiques, une nouvelle espèce, la Taupe d’Aquitaine Talpa aquitania (Nicolas, Martínez-Vargas & Hugot, 2017), a été décrite et a rejoint les deux autres espèces de taupes de France métropolitaine : la Taupe aveugle T. caeca (uniquement présente dans le Sud-Est) et la Taupe d’Europe T. europaea. Ainsi, la Taupe d’Aquitaine était donnée pour occuper un grand quart Sud-Ouest de la France, dont la Loire pouvait constituer une barrière biogéographique.

Les résultats d’une nouvelle étude publiée en septembre 2021 (Nicolas et al. 2021) pour préciser la répartition de cette nouvelle espèce ont démontré que cette barrière n’était pas stricte. Concernant la Loire-Atlantique, deux spécimens de Taupe d’Aquitaine ont été identifiés en provenance de Pontchâteau et de Vallet.

Outre l’analyse génétique, deux critères morphologiques doivent permettre de distinguer les deux espèces dans notre département :

  • soit l’oeil est visible même si très petit, il s’agit alors d’une Taupe d’Europe (cf. photographie ci-dessous), soit il se devine par transparence à travers les paupières soudées et il s’agit d’une Taupe d’Aquitaine (cf. photographie ci-dessous de Charles Lemarchand, L’affût, 2020)

Attention, ce critère peut être délicat à utiliser notamment pour dégager suffisamment les poils de la fourrure. Une loupe s’avérer pratique pour distinguer le recouvrement de la paupière.

  • soit le Mésostyle des molaires 2 et 3 est pourvue d’une petite encoche (cf. photographie B ci-dessous) et il s’agit d’une Taupe d’Europe ; soit les 3 molaires sont de forme conique (cf. photographie C ci-dessous) et il s’agit d’une Taupe d’Aquitaine. Ce critère est visible animal en main ou lors de l’étude de pelotes de réjection (L’affût, 2020).

Attention, ce critère n’est utilisable que chez les spécimens assez jeunes. Dès que les molaires sont un peu trop usées, il n’est plus valide car les doubles cuspides ont tendance à disparaitre. Le régime alimentaire de la taupe est notamment composé de vers de terre, et même si elle adopte une technique pour les « vider » (cf. La Hulotte n°68/69), ses dents sont soumises à l’abrasion quotidienne par les minéraux contenus dans le sol.

Appel à contribution

Afin de préciser la zone de sympatrie en Loire-Atlantique concernant ces deux espèces, nous vous proposons un appel à contribution à partir des crânes découverts dans les pelotes de réjections et des cadavres découverts fortuitement – il n’est pas question de chasser des Taupes pour cette contribution !

  1. Examen des crânes issues des pelotes de réjection
    • si vous possédez les compétences/matériels nécessaires pour examiner les molaires 2 et 3 : vous procédez au diagnostic et vous documentez (photographie) votre observation sur la base Faune Loire-Atlantique.
    • si vous ne possédez pas les compétences/matériels nécessaires pour examiner les molaires 2 et 3, vous pouvez nous contacter à l’adresse : gnla44(at)gmail.com.
  2. Collecte des cadavres pour analyses génétique et morphologique
    • si vous avez la possibilité de congeler le cadavre entier (tête+corps), merci de nous contacter à l’adresse gnla44(at)gmail.com pour organiser la récupération à des fins de prélèvements. Ils seront ensuite adressés à Mme Nicolas (découvreuse de l’espèce) au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris pour analyses.

Pour en savoir plus :

Nicolas V., Hugot J.-P. & Cornette R. 2021. — New data on the distribution of the two mole species Talpa aquitania Nicolas, Martínez-Vargas & Hugot, 2017 and T. europaea Linnaeus, 1758 in France based on museum and newly collected specimens. Zoosystema 43 (24): 585-617. https://doi.org/10.5252/zoosystema2021v43a24. http://zoosystema.com/43/24

L’affût, Bulletin de liaison du Groupe Mammalogique d’Auvergne, n°22 mai 2020, p.7, http://mammiferes.org/wp-content/uploads/2020/06/LAff%C3%BBt-N%C2%B022_GMA.pdf

P. Deon, 1993. La Taupe, La Hulotte, n° 68/69. 92 p.

Wikiwand : https://www.wikiwand.com/fr/Taupe_d%27Europe


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s