Atlas des fourmis de Loire-Atlantique et l’enquête Armoricaine en 2019

par Clément GOURAUD

La base de données pour la Loire-Atlantique comprend plus de 9000 données, et 2020 sera désormais la dernière année de prospection. Voici un retour sur les événements de 2019 :

  • 12 mai : Découverte au sud du Croisic d’une nouvelle colonie Tapinoma gr. nigerrimum (appartenant probablement à l’espèce invasive Tapinoma magnum, originaire du bassin méditerranéen)  ;
  • 25 mai : Découverte de Pheidole pallidula (espèce méridionale) dans les pots de vieux oliviers d’une pépinière de Vertou ;
Pheidole pallidula
Pheidole pallidula
  • 08 juillet : Découverte de la fourmi naine Tapinoma pygmaeum dans un arbre têtard de la Plaine-sur-Mer (44) ;
  • 18 juillet : confirmation de la présence de la fourmi d’Argentine Linepithema humile (une des espèces de fourmis les plus invasives de la planète) au Sud de l’agglomération Nantaise ;
Fourmi Argentine
fourmi d’Argentine Linepithema humile
  • 24 juillet : Découverte de Pheidole pallidula et d’une nouvelle localité de Tapinoma gr. nigerrimum dans les pots de vieux oliviers d’une pépinière de Saint-Mars-du-Désert (44) ;
  • 27 juillet : journée d’animation autour du patrimoine entomologique du site de la Mine d’Abbaretz (Espace Naturel Sensible du département) qui héberge la dernière population de Formica selysi du département (Cette animation a été assurée par l’Atlas Entomologique Régional).

Plus de détails et d’informations concernant les résultats dans un article à paraître dans la prochaine chronique (courant 2020).


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s